Semaine Mondiale de l’Eau: 1er au 6 septembre à Stockholm

La Semaine Mondiale de l’Eau (http://www.worldwaterweek.org/) est organisée par le Stockholm International Water Institute (SIWI) et se déroule chaque année à Stockholm. La Semaine mondiale de l’eau est le lieu de référence annuelle pour les questions de l’eau à travers le globe depuis 1991. Le thème de la Semaine mondiale de l’eau 2013, cette année du 1er au 6 septembre, est « Coopération pour l’eau – Construction de partenariats ».

431535-janeliasson« Six milliards de personnes ont des téléphones mobiles, 2,5 milliards n’ont pas accès à des toilettes ou latrines et vivent sans assainissement adéquat » : Ce sera le thème du discours que prononcera Jan Eliasson, Secrétaire général adjoint des Nations Unies en ouverture de la Semaine Mondiale de l’Eau.

Le diplomate suédois lancera un appel à l’action pour éliminer la défécation en plein air totalement d’ici 2025. 1,1 milliard de personnes pratiquent encore la défécation qui est un facteur majeur contribuant à des maladies liées à l’eau et à l’assainissement, comme la diarrhée, le choléra et la typhoïde.

« Sur les sept milliards de personnes dans le monde, six milliards ont des téléphones mobiles », note Eliasson. « Pourtant, seulement 4,5 milliard de personnes ont accès à des toilettes ou des latrines – ce qui signifie que deux milliards et demi de personnes, principalement dans les zones rurales, ne disposent pas d’assainissement adéquat. Dans la deuxième décennie du 21e siècle, il ya 1,1 milliard de personnes à encore déféquer à l’air libre soit 15% des habitants de la planète « .

Au nom du Secrétaire général, M. Eliasson lancera donc un nouvel effort pour stimuler le progrès sur les objectifs d’assainissement et d’eau à l’horizon 2015. L’objectif est de mobiliser des ressources pour augmenter rapidement l’accès à l’assainissement de base, avec un accent sur l’amélioration de l’hygiène, de changer les normes sociales et une meilleure gestion des déchets humains et des eaux usées et lutter contre la défécation en plein air, qui est l’une des manifestations les plus claires de l’extrême pauvreté.

« Il existe des solutions et des approches et des technologies abordables, sûres, efficaces et durables sont disponibles. Elles ont juste besoin d’être priorisées et élargies « , a déclaré M. Eliasson.

Les solutions sont coûteuses, mais l’inaction est encore plus chère:

· Chaque 1 $ US dépensé sur l’assainissement apporte un retour US $ 5.50 en maintenant les personnes en bonne santé et productifs.

· Le manque d’assainissement coûte entre 0,5 et 7,2 % duPIB des pays concernés.

· Les gains économiques mondiaux de l’investissement dans l’assainissement et l’eau sont estimées à 260 milliards de dollars par an.

Le discours de Jan Eliasson sera prononcé le 2 septembre.

Pour plus d’informations: Árni Snævarr, responsable communicaton UNRIC, (+32) 497 458 088 ou snaevarr@unric.org