La Route de la soif

Alkoland« Pour seulement 14 euros, j’ai un gros pack de bières ! » s’exclame Raimo Vittaniemi d’Oulu, portant ses courses devant Systembogalet, l’équivalent suédois du magasin public d’alcool Alko détenant le monopole en Finlande.
Le « rallye de la bibine » vers la Suède, un phénomène ayant causé la faillite de magasins Alko à la frontière ouest de la Finlande.

Systembogalet, à Haparanda en Suède, grouille d’acheteurs et plus de la moitié sont Finlandais. Tous les caissiers sont mobilisés tandis que certains vendeurs garnissent les rayons. En 2009, le magasin de Haparanda a connu une augmentation de 35 % des ventes et est devenu le premier point de vente de la marque. Cela correspond à environ 1,5 million de litres toutes boissons confondues et une augmentation record de 67 % des ventes de spiritueux a été enregistrée.

« Nous avons dû embaucher deux nouvelles personnes. L’impact de l’ouverture du nouvel IKEA s’est aussi reflété sur nos chiffres de ventes car même des Suédois, venant de l’autre bout du pays chez IKEA passent faire des achats dans notre magasin » rapporte la gérante du magasin Jaana Haara.

Respectivement, L’Alko de Tornio, situé 500 mètres plus loin, a vu ses ventes passer de 700 000 litres à 430 000 litres. Le whisky, le cognac et le rhum ont encore plus plongé.

« Les deux hausses de taxes sur l’alcool l’an dernier se sont immédiatement reflétées sur nos ventes. En plus, le faible taux de change de la couronne suédoise a attiré des consommateurs venant de l’autre côté de la frontière. Désormais, la monnaie suédoise s’est renforcée et même les consommateurs suédois reviennent chez Alko. En fait, beaucoup de spiritueux sont désormais moins chers en Finlande » fait remarquer Silvo Hälvälä, vendeur chez Alko à Tornio.

« Les bières et les vins sont nettement moins chers en Suède qu’en Finlande » soutient Valto Perälä de Pyhäjärvi faisant une halte à Haparanda après un séjour au ski en Laponie.

« Le marché frontalier est imprévisible. Il n’y a pas de grande différence dans le prix des courses. En plus des bières, j’achète habituellement de la saucisse de Falun et du papier à cigarette » dit Niilo Kujala de Kemi.

En effet, selon une étude comparative du Helsingin Sanomat sur le coût des produits alimentaires de base, le magasin Cool Extra de Haparanda n’apparait qu’environ deux euros moins cher que le supermarché de Tornio.

Selon Vesa Nikula de Rovaniemi, peu de gens comparent le prix des provisions car ils font les courses pour les spécialités et mets raffinés de Suède. Vesa Nikula achète également ses vins à Haparanda, disant que la sélection est plus large qu’en Finlande tandis que le prix est juste.

En 2008, la consommation totale d’alcool en Finlande était pour la première fois la plus élevée des pays nordiques. C’était le Danemark qui raflait habituellement la mise.

En termes d’alcool pur, la consommation annuelle moyenne de la Finlande, enregistrée et non-enregistrée, était de 12,5 litres par personne chez les 15 ans et plus en 2008 tandis que celle du Danemark était de 11,7 litres. Pour les autres pays nordiques, la consommation uniquement enregistrée oscillait entre 6,8 et 7,5 litres.

La consommation d’alcool enregistrée au Danemark est en fait supérieure à celle de la Finlande (10,7 contre 10,3 litres) mais la notion d’enregistrement ne prend en compte que les bouteilles achetées en magasin ou au restaurant en occultant celles importées dans le cadre d’un usage personnel (considérées comme non enregistrées).

Une réflexion au sujet de “La Route de la soif