2014, Année du Tourisme de Mémoire en France !

Paris_city_visionAlors bien sûr il y a les circuits classiques Paris, Notre-Dame, la Tour Eiffel, les Champs-Elysées, Versailles…, le Mont St Michel, les Châteaux de la Loire… mais il y aujourd’hui les thématiques « les « pôles d’excellence » comme l’oenotourisme, l’éco-tourisme, le tourisme sportif (le Tour de France) et, cette année le tourisme mémoriel. Et le Groupe CityVision et son vaisseau amiral ParisCityVision s’installe comme le 1er tour opérateur du tourisme de mémoire.

Le développement du « tourisme de mémoire » et précisément cette année 2014 qui célèbre le centenaire de la grande guerre 1914-1918, et le 70ème anniversaire du débarquement et de la Bataille de Normandie, s’inscrit dans la valorisation du patrimoine de la France et traduit en outre l’engouement des Français dans leur pays mais peut-être plus encore plus celui des touristes étrangers sur les traces de leurs aïeuls, du souvenir, de l’émotion et de la mémoire.
« Complémentaire de l’offre touristique traditionnelle, le tourisme de mémoire joue un rôle important dans le développement des sociétés et des territoires. Il permet au public de mieux comprendre le passé tout en participant à son enrichissement civique et culturel, le souvenir et la mémoire. il contribue également à la vitalité économique et culturelle des territoires » dit Murielle Gremillet à la Mission du Centenaire.

pot-01-opentour-louvreDans ce contexte, ParisCityVision est une des entreprises qui composent le tissu touristique français. ParisCityVision, leader de l’accueil touristique à Paris et en France, c’est l’OpenTour « Hop-on, Hop-off » à Paris, Lyon, Nice, Marseille; c’est les bateaux-restaurants sur la Seine …; c’est plus de 200 excursions sur 20 destinations commentées dans 17 langues.
« Pendant 4 ans de 2014 à 2018, la France sera l’hôte du monde entier pour commémorer la première guerre mondiale. Plus de 70 pays sont concernés. Allemagne, USA, Russie, Royaume-Uni, Canada, Australie, Nlle-Zélande, Afrique du sud, Norvège, Danemark, Chine… Le Centenaire sera un enjeu économique et touristique de premier plan. Près de sept millions de visiteurs, dont la moitié d’étrangers, fréquenteraient chaque année les champs de bataille des conflits contemporains pour le souvenir et la mémoire, générant un CA direct de 45 millions d’euros… » dit Julie Janin, chargée de Mission à ParisCityVision.
« Leader de l’accueil touristique à Paris et en France, nous proposons des activités d’excursions d’une journée liées à cette actualité avec des guides professionnels en car de grand confort ou en minibus. Nous avons constaté une hausse de 45% sur les sites de tourisme de mémoire par rapport à l’an dernier, la destination représentant le plus gros volume est celles des Plages du débarquement en Normandie avec 30% d’augmentation de visiteurs pour cette année 2014 » poursuit Julie.

NOUVEAUTE 2014 : 1914-2014 : Centenaire de la Grande Guerre : Champs de Bataille de la Somme
Entre Paris et Lille, A une centaine de kms au Nord de Paris, en Somme dans la région de Picardie, à deux pas des aéroports de Roissy ou de Beauvais…
« Les champs de bataille de la Somme se visitent à travers un itinéraire balisé qui relie les deux villes symboliques de la Grande Guerre dans la Somme : Albert où se trouvaient les troupes britanniques et Péronne, alors occupée par les Allemands et objectif des troupes françaises…Ce circuit du souvenir permet de découvrir les principaux sites des Champs de Bataille de la Somme.. Albert, La Boisselle, Thiepval, Beaumont-Hamel, Pozières, Longueval, Rancourt, Péronne…sans oublier l’impressionnant Mémorial de Villers-Bretonneux » présente notre guide-chauffeur Danièle. .

En bus, mini-bus... ou voitures de collections, les Britanniques sont nombreux dans la Somme !

En bus, mini-bus… ou voitures de collections, les Britanniques sont nombreux dans la Somme !

ParisCityVision, c’est 100 M€ de CA et plus de 600 personnes (1000 en haute saison) dont 200 guides professionnels. En 2013, Il accueille 1,5 millions de touristes par an dont 95% des touristes étrangers originaires de 40 pays) essentiellement en provenance du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas et des Etats-Unis…

OBS: Les Scandinaves sont attendus !! Il y a des sites du débarquement de troupes danoises et norvégiennes en Normandie et il y a une jumelle de Bergen la ville donatrice norvégienne à Bouchevesnes-Bergen dans la Somme. On y reviendra.

Si le tourisme est déclaré priorité nationale en France et si la France est la Première destination mondiale avec ses 83 millions de visiteurs internationaux, « l’enjeu est vital qu’elle garde sa place de leader et il lui reste encore à se développer et se professionnaliser » disent unanimes tous les acteurs du secteur qui se sont réunis pendant cinq mois aux « Assises du Tourisme » et y ont proposé quelques mesures stratégiques comme choisir des « pôles d’excellence » ou bien encore définir des « axes autour de marques fortes ». Le tourisme mémoriel -comme le tourisme traditionnel- et les différents sites des deux grands conflits du 20è siècle comme la Normandie-Calvados, la Somme/Picardie/Nord-Pas de Calais, Meuse/Marne, Champagne-Ardennes, l’Alsace-Lorraine rentrent dans le cadre au même titre que Paris-Versailles, Le Mont St Michel, la Vallée de la Loire avec ses rois et ses châteaux ou bien encore la French Riviera… pour tous ceux qui ne veulent pas… « bronzer idiot » !!