L’Isle sur la Sorgue, résidence secondaire d’Avignon…!

Ingmar Bergman n’est jamais venu à Cannes, au Festival (où il est pourtant le seul réalisateur à avoir remporté la Palme des Palmes), mais il est venu à Avignon, au Festival de théâtre et quelques-unes de ses pièces ont été montées par de jeunes metteurs en scène comme « Scènes de la vie conjugale », « Cris et Chuchotements », « Après la répétition… » et se jouent régulièrement dans le IN ou le OFF !
Mais ses cendres doivent rougir de craintes sur son Île de Farö s’il voyait ce qui se passe aujourd’hui dans la capitale mondiale du théâtre. On s’ennuie cette année à Avignon ! L’ambiance est lourde, les menaces de grève des intermittents du spectacle, une programmation trop conventionnelle du nouveau directeur, et même la météo s’en mêle…

… Et les festivaliers préfèrent souvent fuir cette foule et la fournaise de la Cité des Papes et gagner la fraîcheur des alentours, en dehors des remparts, dans ces communes du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse aux noms évocateurs comme Châteauneuf de Gadagne, Le Thor, Saumane de Vaucluse, Fontaine de Vaucluse, L’Isle sur la Sorgue…

2014-01-31 16.16.55L’Isle sur la Sorgue précisément , à 20 kms d’Avignon, la Venise Comtadine comme on l’appelle, la capitale française du commerce des antiquités et de la brocante (la 2ème en Europe avant Paris et juste après Londres) … avec son point d’orgue, la Foire internationale, antiquité et brocante, livre ancien, art contemporain, design et décoration, le week-end du 15 août, le grand rendez vous des chineurs du monde entier. Lire plus ici
La commune du Vaucluse de 20.000 habitants accueille 200.000 visiteurs en saison et se fait un fort de bien les accueillir ! Elle compte pour cela sur un grand nombre d’hôtels particuliers. Durant le 14è siècle, le Comtat Venaissin connut le destin singulier d’appartenir aux papes. Tous ces hôtels particuliers datent de cette époque où la papauté installée en Avignon, présidait au destin de l’Isle.

la-maison-sur-la-sorgueAu 16è siècle, la Renaissance franco-italienne s’expose sur les façades des maisons de caractère qui se percent d’arcades ouverts sur des galeries comme à La Maison sur la Sorgue.
Hôtel particulier du 17è s, avec ses jardins cachés, ses coursives et ses terrasses privatives qui ponctuent quatre chambres et suites d’hôtes de charme. Frédéric Dol et Marie-Claude se sont installés ici et ont voulu partager leurs voyages et leur goût des beaux objets. Ainsi naquit, dans les murs d’une ancienne épicerie voisine, la boutique « Retour de voyage » où un pays, un artiste, une œuvre est mis à l’honneur. www.lamaisonsurlasorgue.com

artishowL’Hôtel Artishow est en plein cœur de l’Isle. Situé le long d’un bras de la Sorgue, l’hôtel particulier construit aux 12è et 13è s fut remanié tout au long des siècles suivants. Les façades renaissances et les fontaines immergent dans un passé lointain tandis que l’installation de magnifiques pièces de mobilier, chiné aux quatre coins du monde par le propriétaire Yves de Montigny, nous ramènent au contemporain (il y a la table Le Corbusier, la chaise Eames, les lampes Jacobsen…). Déjà de 1557 à 1957, cette magnifique bâtisse accueillait le voyageur sous le nom de l’Auberge du Cheval Blanc. Un escalier à vis, en pierre, dessert à chaque niveau des grandes suites de luxe. Il y a la suite Mondrian, Cézanne, Vasarely… Au dernier étage, une terrasse offre aux visiteurs une magnifique vue sur la ville et ses environs. Une piscine intérieure participe également au bien être des vacanciers. www.artishow-bedandbreakfast.com

La Prévoté: Sous un porche, dans la vieille ville, on découvre dans une petite ruelle, cet hôtel particulier restauré dans l’esprit provençal et doté de cinq chambres d’hôtes. Parfeuille, boutis soyeux, meubles patinés chinés sur place donnent un ton chaleureux. La vue des chambres sur la cour intérieure, la rivière, l’église ou les toits de la ville assurent calme et tranquillité.
isle_laprévotéMais La Prévoté, c’est avant tout un restaurant. L’une des tables les plus courues du Luberon, classée Table remarquable par Châteaux et Hôtels Collections et qui vient de fêter son 10è anniversaire. Séverine reçoit ses hôtes dans un décor, lumineux et moderne. Avec les beaux jours, la cour intérieure typique des hôtels particuliers de Provence permet de prendre son repas à l’ombre de l’olivier ou près de la fontaine. Jean-Marie Alloin, le chef restaurateur au fourneau, propose une cuisine alliant produit frais du terroir « Menu Truffe » et de la Méditerranée « Menu Homard » « Soirée Bouillabaisse », suivant les saisons. Nous avons goûté le hamburger de foie gras de canard poêlé dans sa pomme à l’huile ; la fricassée de homard et Saint-Jacques ou encore le filet de bœuf doré au sautoir à la truffe d’été… et pour les amateurs de douceurs la Charlotte revisitée à la framboise ou bien le vacherin maison… terminait le repas. www.la-prevote.fr

Et puis il y a Le Clos Violette, un hôtel aux influences parisiennes qui date du 16è s quand les nobles de la cour de François 1er construisent de vastes demeures avec jardins, fontaines et autres jeux d’eau. Ou bien encore La Carol’Isle, à l’abri des regards indiscrets, la maison s’organise autour d’un jardin secret sur plus de 200 m2 de pièces de réceptions et cuisines au RDC. Espace-bar, cave à vin climatisée, piano, piscine couverte, salle de sport viennent compléter l’ambiance…. www.le-clos-violette.fr et www.lacarolisle.com

Les cinq propriétaires de ces hôtels particuliers, lieux d’exception au cœur de l’Île sur la Sorgue, se sont associés depuis quelques années et ont décidé de se rassembler autour d’un concept des plus tendances « Hôtels particuliers d’hôtes ».
Ainsi ces cinq adresses prestigieuses, la Maison sur la Sorgue, le Clos Violette, Artishow, la Carol’isle et la Prévoté ont mis en commun leur savoir faire dans le tourisme, l’accueil hôtelier, la restauration et l’événementiel pour proposer l’organisation de séjours courts ou longs de particuliers, d’événements privés, de séminaires et conférences d’entreprises… Jusqu’à 45 personnes peuvent ainsi séjourner dans des hébergements de qualité pour une gamme de prix allant de 180 à 380€. Ensuite tout est mis en place par les hôtes des lieux en fonction de la prestation désirée, salle de travail/réception, espaces bien-être/piscines intérieures cours de cuisine/soirée privée, visites guidées des villages d’antiquaires ou du cœur historique de la ville… www.hotelsparticuliers-seminaire.com 

… Ou bien tout simplement vous laisser un dernier moment de calme et de tranquillité à l’abri de la foule et de la tempête avant de revenir plus frais et dispos affronter les nouvelles postures médiatiques, théâtrales, musicales, culturelles des festivals proposés tout au long de l’été dans ce coin sublime du sud de la France … oui, vous réserver quelques instants de répit, de détente et de repos avant de retourner vous réconcilier avec les scènes et les spectacles, Les Cris et Chuchotements qui font d’Avignon,chaque année au mois de juillet le centre du monde théâtral.