ALLO STOCKHOLM BOBO !

« Ils lisent Houellebecq ou Philippe Djian,les Inrocks et Télérama, leur livre de chevet c’est Cioran près du catalogue Ikea. Ils aiment les restos japonais et le cinéma coréen, passent leurs vacances au cap Ferret La Côte d’Azur, franchement ça craint. Ils regardent surtout ARTE. Canal+, c’est pour les blaireaux sauf pour les matchs du PSG et d’temps en temps un p’tit porno… »

The Bobo Gallery

Vous avez reconnu l’auteur de ces lignes ? Même en Suède, il y en aurait pas mal qui pourraient s’identifier. Et le soussigné n’est pas le dernier ! Mais c’est qui, c’est quoi ? Ce n’est pas de moi ! Ce sont quelques paroles du titre de Renaud « Les bobos, les bobos… ».

Sur Google vous aurez des kms de colonnes et plus de 2 millions de références si vous tapez bobos. De David Brooks, l’inventeur du terme à Pierre Merle, en passant par Francois d’Epenoux et Alain Souchon mais nous avons pensé que la chanson de Renaud était le meilleur descriptif…

Sur son blog www.thebobogallery.com, Géraldine Le Buhan vous donnera sa définition du concept bobo et ses préférences depuis qu’elle a ouvert, en janvier 2008, sa Bobo Gallery à Gamla Stan, Stockholm, peut–être le plus haut lieu bobo du royaume et de sa capitale, le véritable QG de cette bourgeoisie-bohème , peut-être plus vrais bourgeois et faux bohêmes…

Il ya a eu les hippies, les youppies, les hypes, ces représentants de la middle-classe qui vantent à la fois la culture de masse et la contre-culture…

Il y a aujourd’hui les bobos, mais aussi les bonobos (bourgeois-non-bohêmes), les bobeurs (les bourgeois-beurs), les beurgeois (les beurs-embourgeoisés) sans oublier les beaufs, fourre-tout familial que tout le monde côtoit…

On peut bien sûr créer des galeries sur tous ces segments, mais Géraldine qui se définit comme une « bobo à 100% et qui le revendique parce que c’est fun ! » quand elle débarque de ce côté-ci de la Baltique, « par amour dit-elle pour un bobo suédois, lui qui s’y connait ! », Géraldine, voit de suite, et sans se tromper, que « la Suède est un Bobo Land » et que « les Suédois , comme Monsieur Jourdain… font du bobo sans le savoir… !»

Forte de sa maîtrise dans l’évènementiel parisien pendant plus de 15 ans, Géraldine ouvre de suite un espace concept et accroche des noms connus ou qu’elle se fera un fort de faire connaître.

Et dans le cadre de sa petite entreprise bourgeoise-bohême qui ne veut pas connaître la crise, elle vous promet en permanence des nouveaux artistes et un nouvel esprit à découvrir. Are you Bobo ? Welcome to the Bobos Land !