#Théâtre: Le Suédois Lars Norén entre au répertoire de la Comédie Française !

POUSSIÈRE, de et mise en scène par Lars Norén, avec la troupe de la Comédie-Française Jusqu’au 16 juin
Avec Poussière, c’est un écrivain contemporain majeur, l’un des plus représentés dans le monde, le Suédois Lars Norén, qui entre au répertoire de la Comédie-Française, s’inscrivant dans la tradition des auteurs écrivant pour la troupe.

Lars Norén a déjà mis en scène à Paris, au Théâtre du Vieux-Colombier en 2009. Pur, 4 personnages quasi statiques, comme englués dans leur ennui quotidien et leur impossibilité de vivre à deux…. Un huis clos en appartement et l’intimité d’une vie passée et à venir!
En 2015 on retrouve Lars Norén au Théâtre du Rond Point dans une pièce maudite, Démons, un véritable jeu de massacre sur le couple avec Romain Duris et Marina Fois. Lui: « Je t’aime beaucoup mais je te supporte pas, vraiment pas, je peux pas te souffrir, mais je peux pas vivre sans toi. » Et Elle: « Pourquoi? »

Dans Poussière, Lars Norén met en scène onze personnages, cinq femmes et six hommes, touristes récurrents d’un complexe hôtelier d’un pays pauvre qui affrontent les derniers moments de leurs vies. Ils viennent en vacances dans ce même endroit depuis trente ans, une semaine au soleil pour échapper à leur quotidien. Ils disparaîtront tour à tour sous nos yeux avec délicatesse, gravité, humour, colère ou rébellion… Cette écriture aborde les thèmes de la vie, de la mort, des débuts et des fins, du temps qui passe. Ce temps qui n’est plus linéaire car il est histoire, mémoire et oubli.

« Je n’aurais pas pu écrire ce texte avant d’avoir l’âge que j’ai aujourd’hui. C’est une pièce sur les au revoir et les souvenirs, sur les dernières vagues à traverser avant la fin. Une pièce belle et mélancolique qui ne parle que de la vie. » (Lars Norén) De la vie ?? C’est à voir !!

Lars Norén: Le Vieil homme et la mort !

Pour nous, ce texte fait plus écho à la sentence de la Genèse : « Tu es poussière et tu finiras poussière... » ou bien encore au texte de Duras La Maladie de la Mort, ou au cynique refrain de Jacques Brel : « Mourir, cela n’est rien, mais vieillir…! » et bien sûr à la fameuse la tirade de Don Diègue dans le Cid de Corneille: « Ô Rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie /N’ai-je donc tant vécu que pour cette infâmie… »
Auteur de plus de 80 pièces de théâtre, Lars Norén est le dramaturge contemporain vivant, le plus mis en scène dans le monde. Ses pièces ont souvent provoqués débats, et polémiques. Sa productivité et sa recherche constante de nouvelles formes de langage et de représentations caractérisent son écriture. En 2007, il publie et met en scène une pièce de théâtre intitulée À la mémoire d’Anna Politkovskaïa, en référence à la célèbre journaliste russe assassinée en octobre 2006.

D’abord poète, puis romancier, il se consacre, à partir des années 1980, au théâtre. Il débute au Théâtre royal de Stockholm (Dramaten) sous la direction d’Ingmar Bergman, avant de prendre sa succession;  monte des classiques comme La Danse de la Mort de Strindberg mais il se consacre surtout dans la mise en scène de ses textes réalistes, en poursuivant la même thématique centrée sur les problèmes parapsychologiques, psychiatriques ou psychosociaux.et qu’il écrit pour la radio, la télé… et les théâtres qu’il dirige. Lars Norén a été directeur de théâtre à Goeteborg et Malmoe et notamment du Théâtre national Itinérant suédois (Riksteater)… Un peu dans  le même esprit que celui du Français… quand il commande des textes originaux et les décentralise !! /DD

Crédits Photo: Comédie-Française