#macronunanaprès (2/2) : Sainte-Brigitte-de-France, égérie ou madone ?? #people

On l’appelle Brigitte en France, Brigitta en Allemagne, Bridget en Grande-Bretagne, Brigida en Italie, mais en Suède elle sera pour toujours Birgitta Birgersdotter, Sainte Brigitte de Suède, fille de Birger, prince suédois et issu de la famille des Brahe… Née vers 1302, renommée pour ses prophéties et ses révélations mystiques, elle était consultée par les chefs d’État et les papes réfugiés à Avignon.
Canonisée dès 1391, elle est fêtée le 23 juillet. En 1999, à l’ouverture du synode des évêques sur l’Europe, Jean-Paul II l’a proclamée co-patronne de l’Europe avec sainte Catherine de Sienne et la philosophe Edith Stein.
Sainte Brigitte de Suède est révérée car elle a su mener une vie sainte dans le cadre de ses responsabilités publiques et de sa vie d’épouse, de mère, et dans sa vie religieuse jusqu’à sa mort…

Bon, nous n’en sommes pas encore là avec Brigitte Macron, première dame de France, même si ces apparitions peuvent souvent déclencher des « Brigiiiiiitte » en transe!!

Déjà le prénom Brigitte, un prénom qui a connu un succès assez considérable dans les années 1950, et qui revient tendance de nos jours, fait figure de fantasme français. Qualifié de “phénomène”, le prénom Brigitte évoque tout un imaginaire, depuis la courageuse “Brigitte et le devoir joyeux” en 1937 jusqu’aux suaves chanteuses du duo Brigitte en passant par l’incandescente Bardot, la pornographique Lahaie, la romantique Fossey…. Et aujourd’hui Brigitte Macron, la femme du président de la République … « Retracer l’histoire des Brigitte, c’est revisiter tout un pan de la culture française… Scandaleuse, bourgeoise, provocante ou innocente… Pourquoi donc la modernité française est-elle jalonnée de Brigitte ? »(Marianne, Juillet 2017)

Historiquement, les Brigitte sont des patronnes, telle Sainte-Brigitte-de-Suède, laquelle inspira les « brigittines« , d’anciennes prostituées entrées au couvent… mais c’est également l’appellation d’origine contrôlée d’égéries fantasmatiques, le symbole de la maman et la putain.

Brigitte Bardot, la star celle par qui le scandale arriva dans 2 films cultes des années 50/60: Et Dieu créa la femme de Roger Vadim et Le Mépris de Jean-Luc Godard.
Brigitte Lahaie, l’ancienne icône blondissime du porno des années 70 qui distille aujourd’hui des conseils de psychosexologie à la radio. Elle rassure, elle explique, elle assume tout…sauf son prénom qu’elle n’a jamais aimé !
Brigitte Fossey: éternelle pure romantique Prix d’interprétation féminine au Festival de Venise pour Jeux Interdits de René Clément (1951)…

Il y a aussi: Les « 2 Brigitte », un duo de chanteuses françaises qui se prénomment Sylvie et Aurélie; la Bimbo récurrente Brigitte de l’humoriste Foresti; Brigitte, l’amie suédoise de Romain Gary dans La Promesse de l’Aube (en réalité elle s’appelait Christel Söderlund…), Brigitte, la fille digitale de Torbjorn Lindholm, 27eme hero du jeux vidéo Overwatch…

« Do you know Brigitte Macron ? » c’est la question la plus posée depuis un an aux délégations françaises en voyage à l’étranger..!!
Face à la déferlante des Unes sur l’épouse du président de la République, dans tous les hebdos de la presse française, d’abord dans Paris Match, puis dans l’Express et dans l’Obs, il faut s’interroger : Pourquoi un tel engouement pour « Brigitte » ? A quoi pensaient-ils donc, ces militants d’En marche, lorsque, au soir du 1er tour, porte de Versailles, ils scandaient avec enthousiasme « Brigitte, Brigitte » ? Bien sûr, ils pensaient à Brigitte Macron, laquelle rejoignait à cet instant son mari sur scène…

Maëlle Brun, rédactrice en chef du Magazine people Closer essaie d’y répondre avec sa première biographie consacrée à la première dame: Brigitte Macron, l’affranchie (ED l’Archipel, 2018): 
Le monde entier connait son nom, sa photo et son histoire en tout cas celle avec le jeune président français qu’elle a rencontré au lycée alors qu’elle était prof et lui l’élève…. Mais que sait-on au juste de la femme d’Emmanuel Macron ?
L’auteur s’emploie à décrypter la femme derrière les apparences. Derrière les sourires et l’abord chaleureux, la première dame cache en effet bien des blessures, depuis les drames de son enfance jusqu’aux conséquences de son coup de foudre pour son élève…
Avec un tel parcours, Brigitte Macron est une hôtesse de l’Elysée fort différente de celles qui l’ont précédée. Celle qui se décrit comme le « petit soldat » de son mari est, en fait, sa principale collaboratrice. Les conseillers élyséens ont dû l’admettre, parfois à contrecœur : l’épouse de Jupiter est sa « part non négociable ».
Qu’est-ce qui fait courir cette première dame d’un genre nouveau ? Au-delà de la différence d’âge si commentée, de son goût pour les robes Louis Vuitton et de ses amitiés people parfois raillées.
Au fil de plus d’une cinquantaine de témoignages recueillis, cette prmière biographie de la First Lady s’attache à mieux cerner une personnalité aux multiples facettes qui intrigue les médias de la planète entière.

Elle n’aimerait d’ailleurs pas beaucoup ce titre de First Lady, la première dame, la femme du Président mais c’est aussi à ce titre qu’elle a une aura exceptionnelle en France et à l’étranger, que lui envierait bon nombre de politiques, son mari en tête !

Crédits Photo: Marianne, PurePeople, Ed L’Archipel