Dans notre nouvelle série « A plus ou moins 100 »: Dieppe, Normandie, le diamant viking de la côte d’Albâtre !

La Normandie ce n’est pas seulement, le Mont Saint-Michel, les plages du débarquement de la Seconde Guerre Mondiale ou encore les spots people  Deauville, Trouville, ou romantiques Cabourg, Honfleur; ce n’est pas non plus seulement Le Havre et son port, premier port français pour les containers ou  bien Etretat, ses hautes falaises de craies blanches et son Aiguille creuseNon, c’est aussi un peu plus au nord, Dieppe en Seine-Maritime sur la côte d’Albâtre, la plus longue côte d’Europe constituée de 130 kilomètres de bordures maritimes et de falaises entrecoupées de valleuses, du Havre au Tréport en passant par Fécamp et Dieppe.

Dieppe, la plage la plus proche de Paris pourrait jouer les fières et mérite le détour !! La petite commune normande (30.000 habitants) a enregistré, l’été dernier, l’un des plus forts taux d’ensoleillement en France au mois de juillet… sans canicule (sic !!)  Et les prévisions météorologiques pour cette année sont à l’identique !!
Surnommée « la ville aux quatre ports »: -le ferry/port Transmanche, liaison Dieppe/Newhaven, 4 quotidiennes-,  le port de commerce, le port de pêche -Dieppe fut jusqu’à la fin des années 1970 le premier port bananier de France. C’est aujourd’hui le premier port de pêche français pour la coquille Saint-Jacques- et le port de plaisance maritime le plus proche de Paris-,Dieppe est située à 170 km de la capitale et à 60 km au nord de Rouen, capitale de la Normandie. Elle est située à l’embouchure du fleuve côtier l’Arques, dont la profonde vallée sépare les 2 plateaux du Pays de Caux. Dieppe est proche des villégiatures réputées de la Côte d’Albâtre, comme Varengeville-sur-Mer, son église et son cimetière marin, Veules-les-Roses, l’un des plus beaux villages de France, et Saint-Valéry-en-Caux, la patrie d’Alexandre Dumas fils…

Le berceau des bains de mer !
Historiquement, Dieppe est la doyenne des stations balnéaires françaises du début du 19ème siècle. C’est la première ville à bénéficier de la mode des bains de mer dans les années 1820, bien avant Deauville ou Cabourg…ou encore la French Riviera !
Les documents du collectionneur, Guy Turquer, conservateur au Musée de Dieppe, racontent l’époque des premiers bains. « À l’origine de cette mode, une femme, la duchesse de Berry qui attire ici l’aristocratie parisienne et londonienne ». C’est elle qui a lancé l’économie balnéaire de Dieppe. De fil en aiguille, les gens se sont mis à se baigner. Et cela s’est démocratisé complètement au fil des siècles.

Le berceau de la peinture impressionniste !

Port de Dieppe, le soir (Claude Monet)

Très vite, la ville sera l’un des décors de prédilection des impressionnistes comme Claude Monet, Degas, Jacques-Émile Blanche, Gauguin, le peintre anglais William Turner ou encore Delacroix à ses débuts, car les jeux de lumières y sont exceptionnels . « Dieppe est un endroit admirable pour un peintre qui aime la vie, le mouvement, la couleur » dira Pissarro… Plus ici C’est au Havre que Claude Monet signa sa première toile, Impression, Soleil levant (hiver 1872/73) qui donna son  nom au courant des Impressionnistes. C’est lui qui définit cette couleur albâtre de la côte lorsque la craie des falaises se mélange au bleu de l’eau.

Le berceau des Vikings !
« Det är djeipt här ! » (Norrois, vieux suédois) s’exclament les Vikings quand ils débarquent dans les années 1000, sur cette langue de terre, encaissée entre 2 falaises, à l’embouchure d’une petite rivière… Oui, la vallée est profonde aux pieds de ces 2 falaises du Pays de Caux, à l’embouchure de l’Arques… Oui, « Det är djeipt, det är djupt här ! » d’où le nom de Dieppe !!!
Et Dieppe fut un port d’attache important des Vikings dans leurs raids en Europe et leur conquête du royaume d’Angleterre juste en face.
C’est non loin de là à Saint-Clair-sur-Epte que fut signé en 911 le fameux traité qui donna le comté de Normandie au chef viking Rollon, en échange de l’arrêt de ses pillages… C’est tout à côté, à Barfleur, que Guillaume le Conquérant part la première fois pour sa conquête de l’Angleterre et c’est de Dieppe qu’il ré-embarque le 6 décembre 1067 pour la Grande-Bretagne. A partir de 1066, la conquête de l’Angleterre par les Normands donne toute son importance au petit port de pêche de Dieppe, alors à l’ombre de la cité d’Arques pour le développement des relations Transmanche. Dieppe fait alors partie des ports de chaque côté de la Manche que les Normands entreprennent d’équiper. Lire plus ici

Dieppe terre tourmentée !
Plus tard, Dieppe fut une cité de corsaires, de grands explorateurs et de riches armateurs qui firent la prospérité de la ville, tel Jehan Ango (1480-1551), le conseiller maritime de François 1er, qui le nomma gouverneur de Dieppe qui devient à cette époque, avec 40 000 habitants, le port le plus important du royaume.
Dieppe ne fut pas épargné pendant la seconde guerre mondiale et un Mémorial du 19 août 1942 dédié à la mémoire des soldats tués lors de l’Opération Jubilée. est abrité aujourd’hui dans l’ancien Petit Théâtre de Dieppe, théâtre à l’italienne construit dans les années 1800 au temps de la duchesse du Berry et du prestige de la ville….19 août 1942 ? Des troupes anglo-canadiennes lancent un raid militaire sur Dieppe. De Sainte-Marguerite-sur-Mer à Berneval, les plages de la côte d’albâtre sont le théâtre de violents combats. Mais ce raid se solde par un bilan dramatique. Les Alliés enregistrent 1200 tués dont 913 canadiens, 1600 blessés et plus de 2000 prisonniers. Jamais en une journée au cours de toute la Seconde Guerre Mondiale l’unité canadienne ne subira autant de pertes humaines que sur cette plage. Et tout cela en seulement deux heures ! On retiendra toutefois que l’Opération Jubilée fut riche d’enseignements pour l’Opération Overlord et la préparation du débarquement deux ans plus tard, sur les plages de sable de Normandie plus au sud entre Le Havre et Cherbourg. Lire plus ici

Si Etretat est considérée comme la perle de la Côte d’Albâtre, Dieppe en est son diamant !! Les atouts de la station balnéaire pour plaire aux estivants sont nombreux : un patrimoine exceptionnel, un golf de 18 trous dominant la falaise, un casino, un bowling, un hippodrome, un aérodrome, un centre de thalassothérapie, un Centre hospitalier réputé, une Scène nationale (Cinéma, théâtre, musique, danse, arts plastiques…) inaugurée en son temps par François Truffaut…, un marché ouvert hebdomadaire, le 2ème le plus beau de France en 2019, et surtout un port de plaisance et une immense plage, tous deux labellisés Pavillon Bleu.. Une plage de galets et de sable (à marée basse) qui trône dans un décor de théâtre avec le Château-Musée, qui du haut de la falaise, domine les plus grandes pelouses d’Europe sur le front de mer… .

Le château de Dieppe abrite toujours le musée de Dieppe où l’on peut admirer une des plus grandes et belles collections d’ivoire sculpté d’Europe (crucifix, chapelets, statuettes, éventails, tabatières…), des œuvres du peintre Georges Braque, le mobilier de salon du pianiste Camille Saint-Saëns et des expositions temporaires…
Depuis 1980, Dieppe, capitale du cerf-volant, organise tous les deux ans, sur les pelouses de la plage du front de mer, le Festival International de Cerf-Volant, accueillant plus de 40 pays et classé parmi les trois cents plus grands événements. Cette année, le rendez-vous est maintenu du 12 au 20 septembre.

Crédits photos et vidéo: DR, OT Dieppe, Seine-maritime Tourisme