#EcoTourisme: Un Aller par la #Suède, un retour par la #Norvège ! En train !!

Tentés par le Grand Nord cet hiver ? Mais vous hésitez…? En hiver, il peut faire froid, même très froid à ces latitudes mais pas seulement dans le Grand Nord ! Et à la différence de la France, c’est un froid très sec. L’hiver en Laponie suédoise est froid, avec des températures se situant souvent entre -5° et -25 °C (et parfois plus froides comme ce -42,9° ce jour à Nikkaluokta, petite commune de Laponie !). Mais c’est la saison idéale pour des loisirs atypiques et pour observer les aurores boréales.


Excursions en chiens de traîneau, pêcher au trou (dans la glace), visites à l’Hôtel de glace ou encore des promenades en scooter des neiges, en « wild-skating », en brise-glace ou tout simplement à skis de fond, suivies d’un sauna et de baignades hivernales (!)…  dans des paysages irréels et ,quand on parle d’irréalité, observer des aurores boréales !
Si les premières aurores boréales font leur apparition dès septembre, l’hiver reste la saison privilégiée pour admirer ce spectacle exceptionnel. La Laponie suédoise est la région où elles sont les plus fréquentes mais ces dernières années, même les zones situées plus au sud ont eu la chance d’observer ce phénomène envoûtant et de contempler ces traînées de couleur rose, verte et violette danser au-dessus de vous comme par magie.

Alors si vous avez un peu de temps en cet hiver 2024 et voulez être dans l’air du temps, respectueux de l’environnement , dans ces contrées en lutte persistante contre le changement climatique,  nous voulions, en ce début d’année, vous partager cette proposition du Figaro Voyages : « Aller voir les aurores boréales en train : un périple de Paris jusqu’au cercle polaire arctique, un Aller par la Suède, un Retour par la Norvège »
Et si, comme disait Romain Gary, « le train, c’est le temps retrouvé », les aurores boréales, « c’est le temps suspendu ». Bon voyage !

Crédits Photos: Freepik/DR,
Carte :Le Figaro