L’Hermione

La saga du Götheborg III ou la route des Indes revisitée (3/3)

La saga du Götheborg III ou la route des Indes revisitée (3/3)

Après une journée de parades, L’Hermione est donc partie vers les Etats-Unis. Elle sera de retour en France en août prochain (voir épisodes précédents ci-dessous). Bon vent !
Il y a tout juste 10 ans, en 2005, partait le Götheborg III, copie conforme d’un des fleurons de la marine marchande suédoise de 1743, pour son voyage inaugural vers les Indes. Et on a pu le voir à Brest, Rouen, La Rochelle et Nice… Dix ans plus tard les difficultés financières s’amoncellent sur le vaisseau suédois. L’Hermione pourrait profiter de son exemple pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

L’Hermione, la grande sœur du vaisseau suédois le Götheborg III, prend la mer le 18 avril pour sa première Transatlantique (2/3)

L’Hermione, la grande sœur du vaisseau suédois le Götheborg III, prend la mer le 18 avril pour sa première Transatlantique (2/3)

«… Il a également fallu réapprendre des techniques aujourd’hui tombées dans l’oubli pour respecter le bateau initial et permettre à la réplique d’être la plus fidèle possible. Nous avons également fait appel à un gréeur suédois, Jens Lengert,[qui avait travaillé sur le Götheborg III] pour concevoir et fabriquer le gréement de l’Hermione… »

Jens Lengert, le gréeur suédois de l’Hermione : « C’est le plus beau bateau du monde ! » (1/3)

Jens Lengert, le gréeur suédois de l’Hermione : « C’est le plus beau bateau du monde ! » (1/3)

Après s’être essayé sur le Götheborg III, la réplique d’un navire de commerce suédois du 18è siècle, construite entre 1995 et 2003, et mise à l’eau en 2005, le Suédois Jens Lengert a entièrement conçu le gréement de la frégate L’Hermione, réplique du navire de guerre français qui avait conduit le marquis de La Fayette aux Etats-Unis.
L’Hermione, qui après 17 ans de travaux, prend la mer le 18 avril prochain pour son premier voyage transatlantique sur les traces de La Fayette